<< Retour aux actualités

2019 : retour en grâce des obligations convertibles ?

Une classe d’actifs aux atouts incontestables

 

Obligation classique avec droit de conversion en actions de la société émettrice, l’obligation convertible est un instrument hybride capable de s’adapter à des configurations de marché variées, notamment à un contexte de marchés actions chahutés.

Les atouts des obligations convertibles sont multiples : leur performance est comparable à celle des actions sur longue période (performance annualisée de l’indice Exane ECI Europe TR de +3,95% sur les 20 dernières années, contre +3,61% pour l’indice Stoxx Europe 600 NR) avec une volatilité deux à trois fois inférieure (volatilités annuelles respectives de 7,7% et 18,5% pour ces mêmes indices sur cette période). Le caractère protecteur des obligations – prix de remboursement connu à l’avance, hors cas de défaut – permet également de profiter en partie du potentiel d’appréciation des marchés actions, et de n’en subir que partiellement la baisse.

Performance et volatilité des indices d'obligations convertibles depuis 1992

 

Données du 10/12/1992 au 31/12/2018. Sources : Bloomberg, Exane, La Financière de l’Echiquier

 

Enfin, les obligations convertibles ayant historiquement eu un comportement positif lors des hausses de taux (duration courte en relatif aux autres classes d’actifs obligataires, optionalité), elles présenteraient également un intérêt dans l’hypothèse d’une normalisation monétaire.

Si les principaux indices ont clos le mois de janvier en hausse, 2019 s’annonce comme une année où la volatilité règnera sur les marchés. Instabilité politique et resserrement monétaire aux Etats-Unis privent les investisseurs de visibilité, et à l’heure où les obligations souveraines de la zone euro offrent des rémunérations historiquement basses, il est essentiel de chercher de nouveaux viviers de rendement. Cet environnement nous semble ainsi favorable à l’investissement en obligations convertibles, d’autant que la classe d’actifs présente aujourd’hui une configuration particulièrement attractive.

 

Une configuration de marché attractive pour les obligations convertibles

 

Des valorisations décotées

2018 a mis fin à six années de hausses consécutives sur les obligations convertibles. Ce recul s’explique notamment par les sous-performances des sous-jacents de convertibles blue chips par rapport aux indices actions (-18% vs -14% pour l’Euro STOXX 50) et des sous-jacents mid cap (-26,3% vs -15,9% pour le MSCI Europe SMID), ainsi que par le fort écartement des spreads de crédit sur les segments Investment Grade et High Yield. Le gisement des obligations convertibles en Europe présente aujourd’hui des niveaux de valorisation particulièrement décotés, et un potentiel d’appréciation reconstitué pour 2019.

Graphique de surcote - décote des obligations convertibles

 

Une convexité de nouveau intéressante

Près de 50% du gisement des convertibles européennes est aujourd’hui bien positionné sur la zone dite « mixte », entre 20 et 80% de sensibilité actions, un profil qui permet de maximiser au mieux l’intérêt de la classe d’actifs (accélération dans la hausse des marchés actions mais plancher à la baisse).

Le retour du rendement positif

On observe le retour d’un grand nombre d’obligations convertibles en rendement positif ou nul : plus de 60% du gisement est concerné, contre seulement 48% un an auparavant.

Amélioration de la qualité de crédit

La qualité de crédit du gisement est en très nette amélioration puisque plus de 70% des émetteurs sont aujourd’hui notés Investment Grade vs 45% au 31/12/2017. Cette qualité de crédit est aussi le reflet d’une bonne diversification sectorielle du gisement, à l’inverse des Etats-Unis notamment, où les secteurs de la technologie et de la biotech, plus risqués, sont surreprésentés.

Un gisement plus liquide

Avec plus de 50% d’obligations convertibles dont l’encours dépasse 500 M€, contre moins de 40% fin 2017, le gisement européen présente actuellement de meilleures conditions de liquidité.

La baisse des marchés a permis de retrouver une distance au plancher obligataire limitée et une convexité intéressante à un prix historiquement bas.


2 OPC, 2 profils pour investir sur cette classe d’actifs

 

A La Financière de l’Echiquier, la gestion en obligations convertibles est menée via deux stratégies complémentaires. Echiquier AltaRocca Convertibles adopte une gestion patrimoniale avec une analyse crédit approfondie au sein de la classe d’actifs, tandis qu’Echiquier Convexité Europe adopte une approche plus sensible actions, centrée sur la recherche de convexité.

Présentation des fonds Echiquier AltaRocca Convertibles et Echiquier Convexité Europe

 

Dans cette période de marchés volatils, la diversification des portefeuilles doit rester un objectif central. Les obligations convertibles, par leur nature hybride, permettent de bénéficier en partie de la hausse des marchés actions tout en limitant le risque de perte en capital.

 

Echiquier AltaRocca Convertibles A : FR0011672799
Echiquier AltaRocca Convertibles I : FR0011672807
Echiquier Convexité Europe A : FR0010377143
Echiquier Convexité Europe I : FR0010383448
Données au 31/12/2018. Ce document est destiné aux professionnels de la gestion de patrimoine, il ne présente pas de caractère contractuel et n’est pas constitutif d’un conseil en investissement. Il ne peut être remis à des tiers qu’avec l’accord préalable de La Financière de l’Echiquier. Les opinions émises dans ce document correspondent aux anticipations de marché de LFDE au moment de la publication de document. Elles sont susceptibles d’évoluer en fonction des conditions de marché et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité contractuelle de LFDE. De plus, les informations fournies sur les OPCVM gérés par La Financière de l’Echiquier ne sont données qu’à titre indicatif. Avant d’investir dans un de ces fonds, il est fortement recommandé à l’investisseur potentiel de s’enquérir de manière détaillée des risques auxquels il s’expose notamment le risque de perte en capital, le risque de gestion discrétionnaire, le risque lié à l’investissement dans les obligations convertibles, le risque de taux, le risque de crédit, le risque actions et le risque de contrepartie. Pour plus d’informations sur l’offre de La Financière de l’Echiquier, nous vous invitons à consulter notre site internet www.lfde.com. La Financière de l’Echiquier, société anonyme au capital social de 10 000 000 euros, ayant son siège social 53, avenue d’Iena, 75116 PARIS. Enregistrée sous le n° 352 045 454 au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris, elle est agréée en tant que société de gestion de portefeuille par l’A.M.F. (Autorité des Marchés Financiers) sous le numéro GP 91-004